POUR 10 ENFANTS ET PLUS !

RECETTES POUR TABLE NOMBREUSE

Anniversaire d'enfant, fête des voisins, cousinade : comment satisfaire les goûts de toutes les tranches d'âge et éveiller l’appétit général ? Tout ça sans passer sa vie aux fourneaux ni atomiser le budget du foyer ! Voici des idées de recettes faciles et économiques pour contenter toute la tribu, du bambin anti-épinards aux ados pro-burgers.

Recettes de cuisine pour nombreux enfants invités

1. Salades composées

SOMMAIRE :

1. Salades composées : un festival de couleurs et de saveurs

2. Gratins et hachis : pour qu'ils mangent des légumes sans chichi

3. Tartes, quiches et cakes salés : de bons p'tits plats faciles à partager

4. Raclettes et fondues : chacun fait sa popote

5. Crêpes et plancha party : pour faire de vos repas un moment de fête

6. Soupes, bouillons et gaspachos : chauds ou froids en toute saison

Une salade verte n'attire pas toujours les gourmands. Ajoutez-y de la couleur et des textures différentes : vous pourriez bien transformer la dégustation de ce plat en chasse au trésor des gourmets en culottes courtes.

Des petits plats à croquer

Pour plaire aux enfants, mettez du pep's dans vos salades. Même si les feuilles de laitue iceberg sont déjà croquantes, agrémentez-la d'aliments un peu plus croustillants. Croûtons, morceaux de fromage, oignons émincés, graines de courge, pignons de pins... Tout est permis ! Vos enfants raffolent des noix ? Servez-vous-en comme « produit d'appel » pour susciter leur curiosité : leur gourmandise engloutira le reste.

Pensez « Sal'arc en ciel »

La salade est verte. Soit. Ce n'est pas une raison pour présenter un plat monochromatique. Colorez-le avec du rouge (tomates, radis, betteraves...), du blanc (mozzarella, endives...), du jaune (maïs, œufs...), de l'orange (carottes, poivrons...). Un repas qui est agréable à l'œil a de bonnes chances d'attirer les artistes de la famille. Une autre option est, au contraire, d'opter ponctuellement pour des salades d'une seule teinte (toute rouge, tout orange), ou « monolégume » (ex : une salade « full choux blanc » ou « full carotte » en accompagnement).

La salade comme plat complet

Batavia, feuille de chêne, roquette, mâche : vos ados en pleine croissance trouvent ça un peu léger ? Ils ont raison. Pour des salades plus consistantes, n'hésitez pas à partir d'une base de pâtes, de semoule (taboulés), de riz refroidi (la fameuse salade niçoise) ou de pommes de terre (salade piémontaise). En variant toujours couleurs et textures, vous offrirez de la diversité à vos tablées, pour des plats froids qui pourront même faire office de pique-niques. La tendance en ce moment est aux salades en bocal (salad jar), faciles à emporter, et qui misent justement sur cet aspect multicolore. Inspirez-vous-en pour vos compositions !

Légumineuses : trésors nutritionnels à petit prix

Alternative moins coûteuse à la viande et au poisson, l'association légumineuses / féculents est particulièrement riche en protéines végétales. On retrouve souvent ce duo gagnant dans la cuisine indienne, orientale et latino-américaine. Vous retrouverez, par exemple :

  • Riz + lentilles corail (pour accompagner le dhal en Inde)
  • Pois chiches + semoule (dans le couscous)
  • Haricots rouges + maïs (dans les salades mexicaines)

Les fruits et légumes de saison

Pour faire des économies, cuisinez les produits de saison

...et mettez-les en bocaux pour en profiter toute l'année !

La Société Suisse de Nutrition propose un tableau récapitulatif des fruits et légumes de saison à télécharger gratuitement sur le site « 5 par jour ».

 « Nous dépensons en moyenne CHF 700.- à CHF 1100.- par mois rien que pour les courses. Je profite des actions pour acheter en grandes quantités et stocker un maximum de nourriture au congélateur. » 

Sabine, 5 enfants, Neuchâtel

2. Gratins et hachis

Que ceux qui n'ont jamais entendu « moi, j'aime pas les légumes » lèvent leur fourchette ! Toute l'astuce des parents consiste à être plus futés que leurs enfants et à leur faire manger des légumes sans qu'ils le sachent, ou tellement agrémentés de bonnes choses qu'aucun bambin ne peut y résister.

Sous le fromage, les légumes

Ah, le fumet d'un bon gratin tout juste sorti du four ! Le fromage qui crépite encore puis s'étiiiiiiiire quand on le sert, couvrant innocemment tout le contenu de l'assiette... Courgettes, chou-fleur, endive, céleri, fenouil : un gratin réussi permet de faire passer de nombreux aliments détestés par les enfants. L'astuce est bien sûr de ne pas lésiner sur le fromage, c'est bien un gratin aux légumes, pas des légumes au gratin... Là encore, innovez : il n'y a pas que l’emmental dans la vie. Aletsch du Valais, alpenglocke fribourgeois ou encore heida... Le site www.fromagesdesuisse.fr  recense tous les fromages du terroir suisse : vous n'avez plus d'excuse !

Le cha-cha du hachis

Voyons, qu'y a-t-il dans le hachis parmentier ? De la viande bien sûr, mon enfant... et (peut-être) quelques carottes, oignons ou champignons mixés. Parfois quelques aubergines, des poivrons, des épinards et même (« naaaaaaaan ») du POISSON ! Souvent, les dégoûts des enfants sont juste culturels : tout ce qui n'est pas une frite = BEURK. Tentez l'expérience avec de petites doses de légumes et augmentez-les progressivement. Ils n'y verront que du feu ! Autre tactique : la menace. « C'est ça ou des tripes !

*marche aussi avec langue de boeuf, gencives de porc, rognons, foie, choucroute, etc...

L'art de la superposition

Que ce soit avec un gratin, un hachis, voire nos célèbres Älplermagronen (macaronis à la montagnarde), superposer plusieurs ingrédients peut s’avérer attrayant. Optez plutôt pour des plats de cuisson transparents qui laissent apparaître les couches, et surprenez vos enfants avec une palette de couleurs. Oui, la purée peut être orange (avec des patates douces), c'est plus amusant et cela change de l'ordinaire. Demandez-leur de nommer ce qu'ils voient à chaque étage, juste à l’oeil, puis de vérifier comment les saveurs et les textures se mélangent entre elles.

 

«Quand ils étaient petits, mes triplés refusaient de manger des légumes en purée ou en poêlée. Et puis un jour, on a fait pousser des tomates cerises et des radis sur le balcon. Jouer les jardiniers les a beaucoup amusés : ils ont été particulièrement fiers de goûter le fruit de leur labeur» 

Clarisse, 3 enfants – Bienne

Comment faire manger des légumes aux enfants

3. Tartes, quiches et cakes salés

Les tartes, quiches et cakes permettent de créer des plats colorés, gourmands et faciles à emporter. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont les stars des pique-niques et autres apéros dinatoires. Coupés en petites parts, ils permettent à vos enfants de picorer de-ci de-là tout en développant leurs papilles.

Les tartes, version sucrée ou salée

Souvent associées aux fruits, les tartes peuvent être, en réalité, tout aussi savoureuses au fromage ou aux légumes. On peut y ajouter du thon, du poulet, et même les imaginer en recettes sucrées-salées. La présentation est importante, alors tentez les tartes en forme de soleil ou de fleur, histoire de changer de la choléra valaisanne. Aucun doute : leur temps de préparation sera récompensé par les « waw » de vos chérubins !

La quiche n'est pas si tarte

Une bonne quiche tient bien en bouche et au corps. Elle nourrit, réchauffe... C'est presque un plat traditionnel, qui évoque immanquablement l'hiver, même si elle est loin de se limiter à cette saison. Chez nous, on l'aime au fromage, bien sûr, mais avec quelques œufs et de la crème fraîche, on peut tenter d'autres arrangements, avec des dés de volaille fumés ou du saumon par exemple.

Le cake dans tous ses états

Un cake au chocolat pour le dessert, un autre aux oignons et à la saucisse pour le plat principal. C'est fou tout ce que l'on peut faire avec un moule rectangulaire ! Avec une bonne recette de base, le cake se prête à de nombreuses variations. Il peut même devenir un plat de fête si l'on y ajoute des truffes, ou contenter les végétariens en ne contenant que des légumes. Et si vous invitiez vos enfants à imaginer leurs recettes dans des mini-moules pour que chacun prépare le sien ?

 

«Je privilégie le fait maison (pain, yaourts, pizzas, purée, compotes, confitures). Ça prend un peu plus de temps, mais je fais participer les enfants et on partage de bons moments. On s'y retrouve aussi gustativement et financièrement.»

Laurence, 4 enfants – Fribourg

4. Raclettes et fondues

Partir d'un aliment principal et laisser chacun composer son assiette, c'est une bonne solution pour éviter les réclamations (et les heures de préparation en cuisine). Les enfants adorent quand on leur laisse ces espaces de liberté. Il faut juste les superviser pour éviter les brûlures.

La raclette, laboratoire expérimental

Ce plat a franchi tellement de frontières qu'on en parviendrait presque à oublier qu'il est né en Suisse romande. Cependant, plutôt qu'une leçon d'histoire, profitez de la raclette pour offrir à vos petits une leçon de saveurs. En version mini poêlons individuels, la raquette se prête aux expériences bien au-delà du fromage fondu. Comment les légumes se perdent-ils dans le fromage, que deviendra le goût et la texture d’une pleurotte au contact de la plaque chauffante ? Laissez vos enfants faire leurs expériences, eux comme vous pourriez être surpris du résultat final.

Prêt pour un concours de planté de bâton ?

Piquer un morceau de pain sec dans un fromage gluant, entortiller les fils autour du bâton, porter le tout à la bouche sans se brûler et sans rien faire tomber... Déguster une fondue relève autant de l'exercice de dextérité que de l'expérience gustative. Là encore, les aliments à plonger dans la fondue peuvent être très variés, il faut juste qu'ils soient assez solides pour ne pas s'émietter sous la pression du fromage chaud. Un poivron remplacera bien le pain. Savoyarde, bourguignonne, chinoise ou même au chocolat (avec fruits et chamallows) : la fondue promet des moments conviviaux, où les fous rires peuvent être aussi nombreux que les convives.

Nombreux à table ? Prévoyez plusieurs appareils

Pour les plus grandes tablées, il sera intéressant de disposer de plusieurs appareils à raclette ou à fondue, histoire que chacun puisse se servir sans devoir patienter trop longtemps. Certes, cette option crée des petits clans, mais la complicité se noue dans chacun d'entre eux. Rien n'interdit ensuite de changer de place ou interpeller le groupe d’à côté. N'hésitez pas à mélanger les âges pour de véritables moments de partage.

La fondue savoyarde, idéale pour inviter de nombreux enfants

5. CrĂŞpe et plancha party

Encore une bonne solution pour satisfaire toute la famille et changer du plat unique : la crêpe ou plancha party. Sans nécessairement passer des heures en cuisine à orchestrer les préférences de chacun, vous pouvez partir d'une base commune et laisser ensuite tout le monde garnir sa crêpe à sa guise. Vive l'autonomie !

Comment bien plier sa crêpe ?

La crêpe se cuit en rond... mais elle se mange ensuite de diverses manières. Entre ceux qui la plient en triangle, ceux qui la roulent, ceux qui la replient simplement sur elle-même, les options varient. Tout comme les sortes de crêpes d'ailleurs. Sucrées, salées, au sarrasin ou au froment, pour le dessert ou comme plat principal... Tout est permis ! C'est aussi l'occasion pour les plus petits d'apprendre à se débrouiller un peu avec les ingrédients que vous mettrez à leur disposition.

La plancha, aussi bonne dedans que dehors

La plancha évoque les cuissons saines, mais aussi l'été et les repas en extérieur. Cependant, on peut l'utiliser toute l'année si l'on opte pour un modèle électrique. Et l'avantage, c'est que chacun choisit son temps de cuisson, place ses légumes sur la plaque quand il en a envie, se sert lui-même... En cuisine, votre tâche se résumera à préparer la pâte et à couper quelques aliments en morceaux. C'est tout. Il n'y a pas repas plus rapide pour les familles nombreuses !

Le plaisir de cuisiner à table

Afin de gagner du temps, optez pour des appareils qui vous dégagent des responsabilités liées à la cuisson. Les crêpières qui se posent sur la table et permettent à chacun de se préparer des minigalettes sont amusantes pour les enfants... et reposantes pour les parents. Peut-être aurez-vous à nettoyer un peu les appareils, la pâte ayant débordé d’enthousiasme, mais dans l'euphorie du moment, on parie que même pour débarrasser la table, tout le monde sera ravi de mettre la main... à la pâte.

Four à pizza party pour enfants et adultes

Ce type de four à mini pizza permet aux enfants de mettre la main à la pâte...
... et ils adorent ça :-)

6. Soupes, bouillons et gaspachos

Tout le monde le sait : il faut manger des légumes. De préférence plusieurs et tous les jours. Or, il faut bien le reconnaître, rares sont les enfants qui se précipitent volontairement sur une branche de brocoli ou un quart de chou-fleur. Le hack pour les rendre comestibles aux yeux des plus jeunes : les « liquider ». Pour cela, soupes, bouillons et gaspachos sont vos meilleurs alliés.

Ce soir, c'est soupe-party

Ce qu'il y a de bien avec une soupe, c'est que l'on peut y mélanger tous les légumes que l'on veut. Quels que soient ceux qui traînent dans votre placard ou ceux qui étaient disponibles au marché, ils deviennent méconnaissables une fois cuits et mixés. Pour appâter encore plus les enfants, transformez la soupe en fête, avec des plats remplis d'ingrédients supplémentaires dans lesquels ils pourront piocher pour agrémenter leur bol : croûtons, morceaux de fromage, crème fraîche, lardons... Ils auront l'impression d'avoir le choix et dégusteront leur soupe sans faire la grimace.

« Toto, mange ton gaspacho ! »

C'est l'été, il fait chaud : pour faire manger des légumes aux enfants, le gaspacho reste un bon plan. Si le rouge, à base de tomate, est le plus connu, on le savoure aussi vert (gaspacho à la courgette, au concombre) et même orange (au melon). Rapide à préparer et rafraîchissant à souhait, le gaspacho accompagne à merveille tapas, tartines grillées et taboulés bien frais.

Le bouillon, un concentré de vitamines liquides

2 cubes dans l'eau bouillante, des vermicelles alphabet, c'est prêt. Le bouillon, c'est bon, surtout quand c'est fait maison. Oui, mais voilà : c'est un peu long. Pourtant, il contient toutes les vitamines des légumes ou des viandes qui y ont mijoté des heures et des heures. Là encore, rien de bien compliqué côté préparation : placer vos ingrédients dans de l'eau et laissez chauffer à feu doux. Il suffit ensuite de le boire tel quel (idéal pour les périodes hivernales) ou de l'utiliser pour préparer pâtes, riz ou autres plats en sauce. Vous ferez des heureux !

Des produits qui pourraient vous intéresser...

NE RATEZ AUCUNE OFFRE !