A DĂ©COUVRIR

LA CONTRACEPTION NATURELLE

Du temps de nos grands-mères, la pilule n'existait pas. Et pourtant, toutes n'avaient pas 8 enfants. En Suisse romande, 80% des personnes de 15 à 49 ans sexuellement actives ont recours à la contraception. Dans le même temps, les ventes de pilule contraceptive ont reculé de 20% depuis 2010. Employées par conviction écologique, religieuse ou intolérance physiologique aux contraceptifs hormonaux, les méthodes de contraception naturelle séduisent de plus en plus les femmes désireuses de laisser leur corps en paix. Quelles sont ces méthodes d'observation de la fertilité? Sont-elles fiables? Le point pour pour vous, mesdames, et ces messieurs.

Dossier sur les méthodes de contraception naturelle

Qu'est-ce que la contraception naturelle ?

SOMMAIRE

1. Qu'est-ce que la contraception naturelle ?

2. Les principales méthodes de contraception naturelle :

  • La méthode des températures
  • La méthode Billings (ou méthode de l’ovulation)
  • La symptothermie
  • La méthode Ogino-Knaus (ou méthode du calendrier)
  • Le test d'ovulation
  • Le moniteur de fertilité
  • Le coït interrompu (retrait)

La contraception dite naturelle désigne les méthodes de maîtrise de la fécondité sans hormones ni substances chimiques. On parle d'ailleurs plutôt de méthodes d'observation de la fertilité (MOF) ou de planification familiale naturelle.

Une alternative à la contraception «moderne»

En Suisse romande, 80% des femmes utilisent un moyen de contraception. Parmi les plus répandus:

  • les contraceptifs chimiques: pilule (oestro)progestative, pilule du lendemain (contraception d'urgence), spermicide
  • les contraceptifs hormonaux: dispositif intra-utérin (stérilet hormonal), implant contraceptif, patch contraceptif, progestatif injectable, anneau vaginal
  • les contraceptifs mécaniques ou contraception de barrage: préservatif (masculin ou féminin), diaphragme, stérilet cuivre, cape cervicale

Par définition, un contraceptif empêche l'ovulation, la nidation ou le passage des spermatozoïdes.

Par contraception naturelle, on entend donc surtout les méthodes dites d'observation de la fertilité, qui respectent davantage le cycle féminin.

Une contraception écologique (souvent gratuite)

Les méthodes de contraception naturelle sont souvent basées sur l'auto-observation. Elles consistent à détecter vous-même votre période de fécondité. Leur fonctionnement assez simple et se déroule généralement en 3 phases:

  1. Analyser des signaux physiologiques précis (température, glaire cervicale, tensions mammaires prémenstruelles)

  2. Déterminer vos fenêtres de fertilité (elles durent en moyenne 3 à 7 jours selon les femmes)

  3. Adapter votre activité sexuelle en fonction de celles-ci (utilisation du préservatif, rapports sans pénétration, retrait, abstinence)

Bonne connaissance de son corps, un peu de discipline, beaucoup d'assiduité: ces méthodes d'observation de la fertilité nécessitent quelques compétences, mais qui s’acquièrent facilement avec le temps. Étourdies s'abstenir donc! Mais la santé et l'absence d'effets secondaires en vaut la chandelle.

Le corps a ses raisons: le cycle menstruel en bref

Un cycle menstruel dure en moyenne 28 jours (entre 21 et 36 jours selon les femmes).

J1 à J5: Menstruations
Le 1er jour des règles marque le début d'un cycle. Votre corps évacue la muqueuse utérine formée lors du cycle précédent. Votre taux d'oestrogènes est au plus bas, mais la production reprend. Dans l'un des 2 ovaires, les follicules se développent grâce à l'hormone folliculo-stimulante (FSH).

J5-J14: Préparation du « nid » (phase folliculaire)
L'ovule mûrit dans le follicule dominant. Votre taux d'oestrogène augmente, permettant à la muqueuse utérine de s'épaissir en vue d’accueillir un éventuel ovule fécondé par un vaillant spermatozoïde.

J14 (attention, la date reste imprévisible): Ovulation
Le follicule libère l'ovule dans les trompes de Fallope. Vous êtes une usine à progestérone, l'hormone qui prépare le corps à la grossesse. Votre température augmente, tout comme votre taux de LH (hormone lutéinisante)

J14 à J28: Phase lutéale
Chute du taux de progestérone. Votre température baisse de quelques dixièmes, mais reste plus élevée qu'avant l'ovulation. Si l'ovule n'est pas fécondé, la muqueuse utérine (endomètre) est éliminée (règles). S'il est fécondé, il s'installe dans l'utérus (nidation). L'endomètre s'épaissit toujours, la production d'hormones continue: vous êtes enceinte.

Méfiance vis-à-vis des pilules de 3e et 4e générations

Les ventes de pilule contraceptive ont diminué de 20% en Suisse depuis 2010. En cause, la polémique qui a éclaté en 2012 concernant les pilules de 3e et 4e générations. Celles-ci contiennent en effet du drospirénone, un progestatif qui augmente les risques de thromboses artérielles et veineuses responsables d’embolies pulmonaires. Les pilules contraceptives sont également accusées de provoquer bien d'autres effets secondaires:

  • acné
  • bouffées de chaleur
  • prise de poids
  • maux de tête
  • douleurs abdominales
  • tensions mammaires
  • sécheresse vaginale
  • irritabilité
  • dépression
  • perte de libido

Hum, hum... ça motive la recherche d'alternatives, non ?

Marques de pilules contenant du drospirénone

Pilules de 3e génération:

Carlin, Cerazette, Cilest, Cycleane, Desobel, Desogest, Ethin, BGA, Desogesterel, Edenelle, Efezial, Effiprev, Felixita, Gestodene/Eth. Actavis, Getdone/Eth. Arw, Harmonet, Meliane, Melodia, Mercilon, Minesse, Minulet, Moneva, Optinesse, Perleane C, Phaeva, Sylviane, Triafemi, Tricilest, Tri-Minulet, Varnoline C.

Pilules de 4e génération:
Belanette, Belara., Convuline, Drospibel, Ethinyl/Drosp. Bgao., Jasmine, Jasminelle, Qlaira, Rimendia, Yaz, Zoely

Effets secondaires de la pilule contraceptive

Contraception naturelle: êtes-vous concernée?

La contraception hormonale présente des risques de complication pour 20% des femmes y ayant recours en Suisse. La Haute Autorité de Santé et l'Académie de Médecine préconisent d'ailleurs d'éviter les pilules de 3e et 4e générations si:

  • vous avez plus de 35 ans
  • vous fumez
  • vous êtes en surpoids ou obèse
  • vous souffrez d'hypertension artérielle
  • vous avez des antécédents de maladies cardio-vasculaires

Si vous présentez l'un ou l'autre de ces facteurs de risques, l’Observatoire Suisse de la Santé (Obsan) recommande le recours à une méthode de contraception naturelle.

Les principales méthodes de contraception naturelle

Méthode Ogino, symptothermie ou coït interrompu: la liste des modes de contraception naturelle n'est pas si longue. Bien employée, sa fiabilité est avérée. Mais en pratique, soyons honnêtes, les couacs restent plus fréquents qu'avec les contraceptifs hormonaux classiques (de l'ordre de 30 à 40% selon Planning Familial France). Et pour cause: ces méthodes d'observation de la fertilité requièrent une vigilance quotidienne. Prête à écouter attentivement votre corps et à devenir actrice de votre contraception?

L'indice de Pearl : fiabilité des contraceptifs

L'indice de Pearl mesure l'efficacité théorique des contraceptifs. Il s'agit du taux de grossesses non désirées sur une année dans des conditions optimales d'utilisation.

Ex: un indice de Pearl de 2 veut dire que 2 femmes sur 100 utilisant parfaitement ce contraceptif pendant un an sont tombées enceintes au cours de cette année.

On compare généralement l'indice de Pearl avec l'efficacité pratique, qui inclut les erreurs d'usage (oubli de pilule, accident de préservatif, etc.)

A titre indicatif voici les indices de Pearl / Efficacité pratique pour:

  • le DIU hormonal: 0,2 / 0,2
  • le stérilet cuivre: 0,6 / 0,8
  • la pilule: 0,3 / 8
  • le préservatif masculin: 2 / 15

Vous pouvez constater que le risque de grossesse non désirée vient plus du mauvais usage ou de la distraction que du moyen contraceptif proprement dit! Autrement dit: une approche naturelle vigilante peut être plus sûre qu'une approche médicalisée distraite!

Oubli de la pilule contraceptive

La méthode des températures

Très simple (pour ne pas dire simpliste), cette méthode de contraception naturelle consiste à observer la fluctuation de votre température corporelle au cours du cycle menstruel, ceci au centième de degré près. Il suffit de la noter chaque matin au réveil, si possible à la même heure. Si votre cycle est régulier, vous devriez observer le phénomène suivant:

  • Début de cycle (J1 à J14): température stable basse
  • Ovulation (J14): pic de température (de l'ordre de +0,3°C à +1°C)
  • Fin de cycle (J15 à J28): stabilisation à la hausse

Attention! Plusieurs paramètres peuvent venir fausser les résultats, par exemple:

  • si vous êtes avez de la fièvre
  • si vous prenez des médicaments
  • si vous manquez de sommeil
  • si vous avez bu de l'alcool la veille

Cette méthode de contraception naturelle est également à éviter en période post-partum ou de préménopause.

Indice de Pearl: 0,5

En pratique: 20% de grossesses non désirées

La méthode Billings (ou méthode de l’ovulation)

Elle consiste à examiner (sur le long terme) la texture de la glaire cervicale, cette substance sécrétée au niveau du col de l'utérus. Sa consistance varie en effet au cours du cycle menstruel.

La glaire cervicale est d'abord blanchâtre et peu abondante en début de cycle, pour ensuite se fluidifier à mesure que l'ovulation approche. Il suffit d'en prélever au fond du vagin entre le pouce et l'index. Si elle est transparente et filante (plus de 5 cm), visqueuse et abondante, vous êtes féconde. Mieux vaut alors s'abstenir de tout rapport sexuel ou utiliser un préservatif pour éviter que bébé ne débarque à l'improviste.

Indice de Pearl: 1

En pratique: 22,5% de grossesses non désirées

La symptothermie

C'est probablement la plus sûre des méthodes de contraception naturelle, car elle se base sur l'observation de 3 critères:

  • la température au réveil (méthode des températures)
  • la texture de la glaire cervicale ou pertes blanches (méthode Billings)
  • l'autopalpation du col de l'utérus

Toutes ces données sont à reporter dans un cyclogramme vierge (sur papier ou tableau Excel). L'application mobile Sympto vous aide également dans l'observation de votre cycle menstruel.

Vous l'aurez compris, cette méthode de contraception naturelle implique un minimum d'expérience, mais elle est des plus fiables. Des spécialistes peuvent vous former à la symptothermie, notamment dans les centres Profa de Suisse romande.

Sympto.ch: le site de référence en Suisse romande

Guides d'apprentissage, bonnes adresses, outils: vous trouverez tout ce qu'il y a à savoir sur cette méthode de contraception naturelle sur le site de la fondation Sympto Therm
www.sympto.ch

Indice de Pearl: 0,4%

En pratique: donnée introuvable

La méthode Ogino-Knaus (ou méthode du calendrier)

Du nom de 2 gynécologues japonais et autrichien, la méthode Ogino-Knaus est bien connue de nos grands-mères. Elle consiste à calculer la période d'ovulation en fonction de la température corporelle et de la durée du cycle féminin (à condition que celui-ci soit régulier). Elle part des 2 postulats suivants:

  • L'ovulation a lieu entre 12 et 16 jours après le début des règles. La durée de vie des spermatozoïdes peut être de 4 jours après l'ovulation.
  • Une femme est donc fertile 4 jours avant l'ovulation et 1 jour après (soit environ du 8e au 17e jour après le début des règles).

Réputée peu fiable, cette méthode de contraception naturelle tombe en désuétude. On parle d'ailleurs de bébés Ogino :-)

Indice de Pearl:  9

En pratique:  25%. de grossesses non désirées

Prince charmant et princesse

Le test d'ovulation

Il s'agit d'un test urinaire que vous trouverez en pharmacie. On l'utilise plutôt pour maximiser les chances de tomber enceinte. Mais si vous cherchez un moyen de contraception naturelle, cela reste un bon indicateur de vos fenêtres de fertilité.

Le test d'ovulation mesure le taux de LH (l'hormone qui déclenche l'ovulation). Lorsque celui-ci atteint un pic, cela veut dire que vous êtes sur le point d'ovuler. Mieux vaut donc se câliner avec un préservatif pendant les 3 à 6 jours qui suivent.

Fiable à 95%, le test d'ovulation s'avère cependant coûteux pour un usage quotidien (compter 3€ par test).

Le moniteur de fertilité

Là encore, cet outil électronique d'observation de la fertilité sert plutôt à multiplier les chances de concevoir. Certains modèles sont d'ailleurs livrés avec tests de grossesse. Dans une démarche de contraception naturelle, il vous permettra tout de même d'identifier vos périodes fécondes, et d'adapter votre activité sexuelle en conséquence.

Des modèles comme le moniteur de fertilité Daysy ou Lady-Comp se basent sur la température linguale. Ils vous préviennent également quand commencent vos règles. La marque Clearblue propose quant à elle une petite console électronique qui mesure à la fois le pic de LH et d’œstrogènes (2 hormones présentes dans l'urine et dont le taux varie lors de l'ovulation).

Le moniteur de fertilité Daisy : écrans de monitoring

Basé sur une prise de température précise et quotidienne, le moniteur de fertilité Daysy vous permet de suivre votre cycle de fertilité même sur votre mobile!

Le coĂŻt interrompu (ou retrait de Monsieur)

Méthode de contraception naturelle ancestrale, le coitus interruptus reste simplissime (sur le papier du moins) et incombe à Monsieur (pour une fois). Objectif: éviter la rencontre entre l'ovocyte et les spermatozoïdes. Pour cela, il suffit que l'homme se retire de sa partenaire avant d'éjaculer. Simple comme bonjour (ou plutôt au revoir). A vos risques et périls!

Indice de Pearl: 9

En pratique:  27% de grossesses non désirées

Sexualité et risque de fertilité : se retirer au dernier moment est un jeu risqué

Le « boulocho »: un contraceptif naturel masculin

Encore à l'état de prototype, le « boulocho » est un slip contraceptif pour homme. Le principe: maintenir les testicules à une température de 38°C à 43°C afin de diminuer la concentration de spermatozoïdes. Il suffirait de le porter 15h par jour pour atténuer la fertilité de monsieur. Le tout sans rendre définitivement stérile puisqu’il suffirait de ne plus le porter pour retrouver toute sa « puissance procréatrice ». Peut-être un futur lauréat du concours Lépine... mais dont l'efficacité reste à prouver.

Pour les curieux: https://www.facebook.com/boulocho/

Des produits qui pourraient vous intéresser...

NE RATEZ AUCUNE OFFRE !